MYRIAMBORNAND

FRANCAIS - ENGLISH

Art contemporain





Assises- Chaises / Eponyme

ASSISES

Commande faite par Ph.Delaunay pour l’exposition présentée en Octobre 2008 au Ministère de la Culture à Paris.
 
Deux objets sont proposés sur le principe suivant :
Le dispositif de ce travail décrit un cumul-usurpation de fonctions.
Le désignant (nom-image) devient le désigné (chaise).
L’emballage devient l’emballé.
 
1/Eponyme ou CHAISE à HISTOIRES.
 
Les livres racontent des histoires, certains même des histoires de chaises. Ici j’ai précisément choisi «  Les Chaises »  célèbre pièce de E.Ionesco , sorte de représentation esthétique et poétique de l’Absurde).
 
Superposées, collées, ces histoires en racontent ensemble une autre, la leur :L’Histoire de “Cette ”chaise à histoires- (l’Objet)-devenue matière à partir de son descriptif ; son nom, son image, son histoire- (le Concept)-.
Deux réalités distinctes devenus indissociables en s’interpénétrant l’une l’autre (cumul de fonction).
Le nom (Chaise) devient matière, tout en conservant sa fonction désignante ,elle devient le désigné.
En couverture du livre supérieur se trouve la photo d’une chaise  ainsi que le dessin et la référence de la chaise “Ivar “d’Ikéa , préalable à ce travail.
La redondance de ce descriptif :livre, nom, image, tend à donner une épaisse consistance à la matérialisation de la Chaise qui , à contrario, est très petite(22/18cm).
 
2/EPONYME ou Histoire de CHAISE 
 
Une autre chaise se trouve en résonance avec la première, elle est composée de quatre emballages de chaises « Ivar »assemblés et scotchés entre eux et recouverts de tags.
Ici l’emballage s’offre une nouvelle fonction en prenant la place du contenu (l’emballé) il s’approprie celle de la chaise.
On retrouve dans les tags qui recouvre la « chaise-emballage », le Nom « chaise Ivar ».
L’emballage a usurpé non seulement la fonction de la chaise mais son identité .
 
PS.Devant la petite chaise on trouve un petit panneau où est écrit :
PRIERE DE NE PAS S’ASSEOIR-CHAISE RESERVEE A MA REPUTATION .
J’utilise ici le sens figuré de l’expression « asseoir une réputation » dans un esprit de dérision en rapport avec la fragilité de cet objet et  l’esprit cher à Ionesco