MYRIAMBORNAND

FRANCAIS - ENGLISH

Art contemporain






PARTITION: 15 tirages argentiques sur panexpan de 80,5 / 60,5 cm ou autocollants. 2008

Ce travail est la suite de "I take off my skin" et du travail sur la division, il découle de la vidéo"Déchirures"dans laquelle on peut voir Charlotte Rampling de dos en train de déchirer quelque chose (tissu, papier ?) .
Dans le même temps, sa voix enregistrée en off, dit un texte que l’on ne comprend pas.
Cependant ce texte est dit en français et en anglais mais d’une façon découpée, déstructurée, saccadée par une ponctuation d’arrêts et de reprises, cette déconstruction du langage (division) lui donne un rythme different,que j’appelle “hip-hop verbal”.
Ce seul changement suffit, en nous faisant perdre nos repères, à nous égarer dans notre compréhension, alors qu’aucun mot ne manque ni de s’ajoute.
C’est un basculement de l’ordre qui permet au langage de prendre une autre forme qui soit en cohérence avec le sens, apparemment, insensé qui est exprimé dans ce texte (ci dessous).
Dans la vidéo notre sollicitation cérébrale perturbée par la division rythmique  passe par le sens auditif, en préparant ce travail, j’ai au préalable écris les deux textes dans la même forme que celle que l’on peut entendre, je me suis aperçue que la même perturbation apparaissait par le plan visuel alors que toutes les phrases sont visibles.

Les textes sont deux strophes tirées du livre de LewIs Caroll: Sylvie et Bruno
les phrases se succédent sur un rythme inhabituel  et de façon alternative : en Français et en Anglais.

"Il pensait qu’il voyait un argument qui prouvait qu’il était le pape
Il regarda une seconde fois et s’aperçut que c’était une barre de savon veinée
Un évènement aussi terrible dit il, éteint tout espoir..
He thought he saw an argument that proved he was the Pope
He looked again and found it was a bar of mottled  soap
A fact so dread, he faintly said extinguishes all hope."