MYRIAMBORNAND

FRANCAIS - ENGLISH

Art contemporain






WHAT TIME IS IT ? 12 tirages argentiques contre collées sur alu dibond : 120 / 89 cm et 29,7 cm/21 cm- 2009/2010

WHAT TIME IS IT ?
L'image de la représentation de la nudité masculine en érection même si elle se trouve isolée d’un contexte quelqu’il soit, est associée presque toujours systématiquement et indubitablement, au «Temps» de l’éroTIsME.
D’autres possibles sont rarement envisagés en premiere lecture.
Cet état corporel est ainsi condamné à un état contextuel identique, stygmatisant cet instant en le privant de toute possibilité d'imagination personnelle.

En étudiant la statuaire grecque ou romaine on peut remarquer que le corps nu masculin est représenté dans différents états de la vie mais que l’état d’érection se trouve toujours dans des endroits d’exposition en retrait, souvent cachés et invariablement sous l’appellation : «Satyre».
Ici cette représentation sort d'un espace réservé.

Pour cette série de photos j'ai repris deux images de nus, face et dos que j’avais utilisées pour une exposition en 1999 à Aix en Provence sur le thème de l’ Intime chez l ’Artiste.
J’ai établi, pour le travail présenté ici, un rapport: temps – corps découlant du mot Intime- in time, dans le temps et que j’exprime dans une relation image /mot que j'ai appelé:Procédé Verbal.
Je suggére d’autres interprétations possibles, en utilisant cette représentation comme un Temps différent, ou pas, mais où l’image n’est plus prisonnière d’un seul signifié.
Je la débarrasse du Seul adjectif, issu du mécanisme réactionnel classique, de l’émotionnel, des automaTIsMEs de pensée qui lui sont associés et je lui en attribue d’autres.

Pour la photo de l’homme de face, on se trouve de façon radicale dans le temps de l’InTIME. alors que le nu de dos évoque un degré moindre de l’intime, à la fois dans le temps et dans la distance (l’image est plus en retrait).
Il parait à l’inverse du précédent dans une posture plus hésitante, TIMidE .
Le Temps, TIME, que l’on retrouve à fois dans ces deux images et dans ces deux adjectifs est donc le postulat à partir duquel différentes situations de ces représentations pourraient être suggérées, d'autres Temps du corps, d'autres mots pour les décrire.
Ce temps Incarné dans des moments intimes qui devenant publics passent dans un autre espace-temps.
Il est alors possible d’envisager d’autres moments qui pourraient correspondre à ces deux photos et dans lequel le mot TIME se retrouverait comme un fil .
Celui du temps.
Le corps induit t’il le mot ou le mot est t’il l’expression du corps ? 

Les différents vocables attribués font émerger de nouveaux sens et appellent à d’autres images, je les ai incorporés comme des habits intérieurs.
La nudité est paradoxalement plus évidente.
Corps, Images, Mots jouent entre eux et nous permettent d’entrer dans ce jeu par ce dispositif triple .
Ce rapport ternaire permet des articulations ludiques et proposent d’autres regards.